Maison Rocheleau

 

Découvrir Trois-Rivières et son patrimoine

À travers la direction de la diffusion du patrimoine, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières anime et met en valeur différents lieux et s’implique dans de nombreux projets. Quelques-unes des actions entreprises vous sont présentées ici.

  • Site patrimonial de Trois-Rivières

    Le site patrimonial de Trois-Rivières correspond à l'un des trois premiers noyaux de peuplement de la Nouvelle-France. Situé au coeur de la ville fondée en 1634, il couvre un territoire urbain institutionnel et résidentiel d'environ 6,7 hectares. Il est délimité notamment par les rues des Casernes, Saint-Pierre, Sainte-Cécile et la terrasse Turcotte. Ses limites correspondent en partie à l'ancienne palissade du bourg fortifié au XVIIe siècle et en partie au projet de palissade dessiné en 1704 par Jacques Levasseur de Neré (1662 ou 1664-1724).

    Parmi la cinquantaine de bâtiments du site figurent des institutions religieuses du XVIIIe siècle, dont le monastère des Ursulines, qui constitue un véritable point de repère, ainsi qu'un site classé, soit le site patrimonial des Récollets-de-Trois-Rivières. Le site patrimonial de Trois-Rivières comprend aussi des bâtiments résidentiels classés datant surtout du Régime français et de la première moitié du XIXe siècle, soit le manoir de Tonnancour, la maison Georges-De Gannes et la maison Hertel-De La Fresnière. Il comporte également une maison en bois du milieu du XVIIIe siècle, la maison Saint-François. Il regroupe de plus des maisons bourgeoises et ouvrières de la seconde moitié du XIXe siècle et du début XXe siècle, de même que des maisons de type « boomtown » et des immeubles de logements du début du XXe siècle. Des espaces verts couvrent une bonne partie de la superficie, notamment cinq parcs publics, soit le Platon, la place d'Armes classée site patrimonial, le jardin des Gouverneurs, les jardins des Ursulines et une partie du parc portuaire. Le territoire compte par ailleurs une quarantaine d'éléments commémoratifs et d'oeuvres d'art public.

    Ce bien est déclaré site patrimonial. De nombreux sites archéologiques inscrits à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec, témoignant de la présence amérindienne et euroquébécoise, sont associés au lieu.

    Le site patrimonial se situe en bordure du fleuve Saint-Laurent, près de l'embouchure de la rivière Saint-Maurice, dans la ville de Trois-Rivières.

    Source : Ministère de la culture et des communications du Québec. Pour plus d’informations sur le sujet.

  • La place Pierre-Boucher

    La place Pierre-Boucher est située dans le berceau de Trois-Rivières. En effet, tout à proximité se trouve le Platon, qui accueillait la première habitation française permanente de la ville, construite par Laviolette en 1634. C’est également tout près que la première église paroissiale du bourg fut érigée. Cette place publique a longtemps été le théâtre d’importantes manifestations populaires, jouant un rôle rassembleur pendant des décennies.

    En 2009, la Ville de Trois-Rivières amorce une réflexion majeure visant à redonner à la Place Pierre-Boucher et au secteur du Platon leur importance symbolique dans la fondation de la cité. De grands travaux de réaménagement sont alors entrepris, auxquels s’intègrent des interventions archéologiques préventives. Ces opérations permettent de confirmer certaines données historiques, en plus de ménager quelques surprises.

    Inaugurée en juin 2013, la nouvelle Place Pierre-Boucher retrouve ses titres de noblesse. Elle devient officiellement la porte d’entrée de l’arrondissement historique de Trois-Rivières. D’ailleurs, à quelques pas seulement, se trouvait jadis la grand’porte du bourg. En toute convivialité, vous êtes invités à vous y reposer, à vous informer et à ressentir ce dialogue entre le passé et le présent.

  • Le Bourg de Trois-Rivières

    Le 4 juillet 1634, une poignée d’hommes, artisans et soldats, mandatés par Samuel de Champlain, arrive au lieu-dit des trois rivières pour y construire un fort, car le site est déjà un poste d’échange important très fréquenté par les Amérindiens. L’endroit choisi, non loin de l’embouchure de la rivière Saint-Maurice (appelée à l’époque Métabéroutine ou « sous le vent » par les Amérindiens), est avantageusement situé sur un plateau élevé, une sorte de cap (Le Platon) qui s’avance dans le fleuve et qui embrasse l’horizon tout en permettant de voir arriver de loin amis ou ennemis sur le « chemin qui marche ». La vie française s’organise lentement; voilà le Bourg des Trois-Rivières en 1685.

    Découvrez le Bourg de Trois-Rivières.

  • Les fontaines

    La fontaine de la Place-Pierre Boucher

    3 programmes en contraste sur une trame historique et patrimonial

    Le programme de jour  : Une invitation

    • 6 h à 11 h — 14 h à 17 h (durée 15 minutes)
    • La fontaine devient un indicateur, orientant le marcheur. Elle est une invitation à parcourir, à marcher, à déambuler, voire à apprécier la place Pierre-Boucher. La progression des jets, à différents moments, interpelle le piéton pour l’amener dans le site patrimonial déclaré. Elle illustre tous les passages d’hier à aujourd’hui par le mouvement des jets axé sur la déambulation.

    Le programme historique : Un lieu qui fait sens

    • 11 h à 14 h — 17 h à 21 h 30 — 23 h à 1 h (durée 30 minutes)
    • Les couleurs, le mouvement des jets et les effets ont été choisis pour adresser des clins d’œil à l’histoire et pour témoigner des événements significatifs que commémore la place Pierre-Boucher. Le rythme et le dynamisme sont dictés par les jets pour créer des sonorités et pour interpeller le marcheur de multiples façons.

    Le programme festif : Wow! Comme un feu d’artifice!

    • 21 h 30 à 23 h (durée  20 minutes)
    • Le jeu des jets est haut en couleur, accentué de mouvements pour créer un spectacle rythmé et intense. Admirez cette magnifique diversité qui fera s’exclamer ceux qui la contemplent.

     

    La fontaine de l'allée des Commissaires

    L’allée des Commissaires s’inscrit en prolongement de la rue du même nom qui fut ouverte officiellement en 1835. Cette rue reliait la rue St-François-Xavier à la rue des Pins (actuelle rue des Draveurs). En 1920, la construction du moulin à papier Canadian International Paper et l’implantation de la voie ferrée de ceinture à l’est de la rue Hertel marquèrent l’interruption drastique de la rue des Commissaires. L’allée des Commissaires est une allée piétonne agrémentée d’une fontaine et d’œuvres d’art urbaines. Elle fut construite en l’honneur des Commissaires ou syndics de la commune qui étaient les premiers magistrats de la Ville avant l’instauration du régime municipal en 1845. Elle constitue la première connexion physique et visuelle entre la trame urbaine ancienne et la rivière St-Maurice sur le site de Trois-Rivières sur St-Laurent.

    Oeuvres présentes :

    Ouverture, 2008-2009

     L’œuvre Ouverture réalisée en 2008-2009 par La Fenêtre Centre d’immersion aux arts a été offerte à la Ville de Trois-Rivières à l’occasion du 375e anniversaire de sa fondation. Cette œuvre est réalisée par des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles. 

    Fierté, 2015

     

    Par cette œuvre, Fierté Mauricienne souhaite marquer de façon permanente son mandat qui est de promouvoir, encourager, susciter et maintenir l’intérêt de la population à l’appartenance de notre région.

  • Circuit patrimonial

    Il est possible de découvrir certains de ses panneaux à travers  Le Circuits patrimonial du Guide des circuits thématiques, offert au bureau d’information touristique et en version interactive sur le site mobile de Tourisme Trois-Rivières.

  • 3 parcours urbains

    VUE PARALLÈLE

    Concept unique au Québec! Cette visite guidée pédestre vous invite à découvrir l’histoire et l’architecture de Trois-Rivières d’une façon bien originale. Visionneuse (View Master) en main, vous aurez accès tout au long du parcours à des photos d’archives qui présentent des bâtiments transformés ou disparus ainsi que des événements marquants de l’histoire de la ville. Les nostalgiques seront ravis de retrouver ce jouet culte, qui rappelle de beaux souvenirs d’enfance!

    • Départ au Manoir Boucher de Niverville
    • Du mercredi au dimanche, 6 juillet au 4 septembre 2016
    • 2 départs : 10 h 30 et 14 h
    • Durée : 90 minutes
    • 5 $ par personne
    • Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans
    • Réservez votre place au 819 372-4531

    RALLYE GPS

    En famille ou entre amis, partez à la découverte du quartier historique et du centre-ville de Trois-Rivières. GPS en main, vous devrez vous diriger d’une cache à l’autre et vous creuser les méninges afin de découvrir les secrets de la ville. Une activité où archéologie, histoire, plein air et technologie ne font qu’un!

    • Départ au Manoir Boucher de Niverville
    • Tous les jours, du 1er mai au 9 octobre 2016
    • Saison estivale : 10 h à 16 h 30
    • Hors-saison : 12 h à 15 h 30
    • 5 $ par personne
    • Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans
    • Dépôt et pièces d’identité demandés
    • Réservez votre place au 819 372-4531

    PREMIER « SHIFT »

    S’inspirant des parcours sonores (sound walks) de Manhattan et Paris, Boréalis innove en proposant le parcours urbain : Premier « shift ». Ce parcours vous transporte dans l’univers du premier quart de travail d’un employé de la CIP, jadis le plus important moulin à papier au monde. Enrobé d’ambiances sonores et de témoignages, ce parcours immersif vous propose l’histoire de l’usine et de son quartier, le tout ponctué d’anecdotes et d’archives photographiques.

    • Au cœur du quartier Ste-Cécile, Premier « shift » est d’une durée de 50 minutes (2 km).
    • Départ à Boréalis
    • Horaire hivernal
    • Date : De septembre à mai (offert selon les conditions météorologiques)
    • Quand : du mardi au dimanche
    • Heures : 10 h à 16 h
    • 5 $ par personne (taxes et location du iPod inclus)
    • Durée de 50 minutes (2 km)
    • Réservez votre place : 818 372-4633

    Présentateur officiel des 3 Parcours urbains:

  • Centre d'art des Récollets-St.James

    Haut lieu historique, unique au pays, l’église St. James est l’un des plus anciens bâtiments trifluviens avec le Petit Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, le manoir de Tonnancour et le manoir Boucher de Niverville. Situés sur la rue des Ursulines, au cœur de l’arrondissement historique de Trois-Rivières, cette petite chapelle et son presbytère constituent l’un des rares vestiges de la présence des Récollets en Nouvelle-France. Ils sont également le témoin de l’implication des anglicans dans la communauté de Trois-Rivières pendant près de deux cents ans. Portant aussi le nom de site historique des Récollets-de-Trois-Rivières, l’église St. James a d’ailleurs été reconnue en vertu de la Loi sur les biens culturels par le ministère de la Culture et des Communications le 14 août 2003.

    La communauté anglicane a cédé les bâtiments à la Ville de Trois-Rivières en 2011. Ils ont ensuite été cédés à la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières en 2013, afin qu’elle puisse y effectuer des travaux.

  • Boréalis, centre d’histoire de l’industrie papetière

    BORÉALIS est un attrait touristique majeur en Mauricie qui vous propose une expérience riche en découvertes ! À travers notre visite guidée, découvrez les thématiques de la forêt, de la drave, des bûcherons, sans oublier la vie des ouvriers d’autrefois. Cet ancien lieu industriel transformé en musée vous permettra de parcourir un réservoir souterrain unique, de fabriquer votre propre papier et de mettre vos 5 sens à l’épreuve. Profitez de votre venue pour vous prélasser au soleil sur la terrasse extérieure et accédez à une tour d’observation dont la vue magnifique donne sur la Saint-Maurice. Venez découvrir ce lieu passionnant où vous sera racontée l’histoire de la grande aventure du papier.

Pour découvrir l’ensemble des possibilités